A Felletin, une ressourcerie autogérée emploie et réemploie

Vendredi 17 avril, nous avons eu le plaisir d’avoir une visite par Bertrand de la Ressourcerie Court-Circuit de Felletin (Creuse). Sous une pluie fine, typique de la région, il y avait une certaines effervescence, et pour cause, c’était le jour de marché !

Le principe d’une ressourcerie :
Une ressourcerie possède un principe simple. Elle vise à récupérer les objets à destination de la déchetterie et qui peuvent bénéficier d’une nouvelle vie. Elle a pour mots d’ordre de réduire, réemployer et recycler les déchets. A celle de Felletin, il existe 3 modes de collecte : celle des encombrants en lien avec la Communauté de communes, la collecte auprès des particuliers (comme les vidages de maisons) et l’apport direct par des habitants du coin. Les objets sont ensuite triés et répartis entre deux lieux de vente :

Le premier, la boutique, se situe dans le centre-bourg de Felletin. On y trouve des objets de la vie quotidienne, de la déco, des livres, CDs…

Ressourcerie 1
Le second est en périphérie de la petite ville, dans un hangar. Là arrivent et sont triés les objets. Une section atelier permet de réparer ce qui le nécessite. Le reste de l’espace accueille des meubles, du matériel, des matériaux, de la quincaillerie, des vélos, tout ce qui est trop gros pour passer en boutique. Une vraie caverne d’Ali Baba !

Ressourcerie 3

La Ressourcerie organise également des ateliers de sensibilisation (appelés ateliers partagés) en apprenant aux gens à réparer eux-même des objets. Ces ateliers sont des moments de partage des savoir-faire de chacun. Certains objets sont vendus à prix libre car ils nécessitent une lourde réparation mais ils peuvent quand même avoir une seconde vie. Pour les objets qui ne se vendent pas, ils repartent en déchetterie mais c’est une petite minorité.

L’histoire de la Ressourcerie :

Face à la réussite de la Ressourcerie d’Eymoutiers ( »Le monde allant vers »), un habitant de Felletin, Olivier, décide d’interroger la viabilité d’une ressourcerie sur sa commune. Une étude portée par  »Le monde allant vers » est réalisée et démontre la pertinence de créer une ressourcerie sur un bassin de vie de 10 000 habitants, celui de Felletin.

En 2010, une association est créée et connaît petit à petit une monté en puissance. Nous avons pu le constater un vendredi, jour du marché, les deux lieux de vente étaient de vraies fourmilières.

Aujourd’hui l’association compte 9 salariés qui emploie l’équivalent de 6 temps pleins. L’ensemble des temps partiels sont choisis. Au fur et à mesure de l’augmentation de l’activité, les formations des salariés se sont faites sur le tas.
Ressourcerie 4
Le fonctionnement interne :

La Ressourcerie possède un fonctionnement autogéré. Ce sont les salariés qui décident ensemble, par consensus, des décisions à prendre. Ils partagent les responsabilités, gagnent un salaire égal et sont en constante recherche de polyvalence.

Le fait d’être structuré en association permet d’établir des partenariats avec les collectivités et de solliciter des subventions. Mais pour la Ressourcerie, ce choix tient principalement au fait qu’elle développe une activité d’intérêt général.

La Ressourcerie fait elle aussi partie, comme Ambiance Bois, du réseau REPAS (réseau d’échanges et de pratiques alternatives et solidaires). A ce titre elle accueille des compagnons.

Les projets d’avenir :

Très prochainement, la Ressourcerie va s’installer dans un nouveau bâtiment de tri à proximité de la futur déchetterie. L’idée étant que les habitants venant à la déchetterie, passeront auparavant par la Ressourcerie pour y déposer tout ce qui peut avoir une seconde vie.

Ils vont aussi s’attaquer à la mise en place de composteurs collectifs pour les personnes n’ayant pas de jardin.

Ressourcerie 2
Le modèle économique :
Au lancement, ils ont bénéficié d’une subvention de 50 000 € venant de la Région Limousin, l’ADEME, du Conseil Général, de la Fondation de France et de la Fondation Macif. Comme nous l’avons indiqué, petit à petit la Ressourcerie est montée en puissance. En 2014, ils ont réuni 150 000 € de recettes dont 90 000 € provenant des ventes. Il y a donc une part majoritaire d’auto-financement. Contrairement à d’autres ressourceries, celle de Felletin ne reçoit pas d’argent de la Communauté de communes par « tonne de déchets évitée ». Une partie des emplois, 3 sur 9, sont subventionnés. Aujourd’hui, l’ensemble des salariés touche le salaire minimum, mais maintenant que l’activité est pérennisée, le but est à terme de pouvoir les augmenter.

 

La Ressourcerie de Felletin, un projet global

La Ressourcerie de Felletin, un projet global

Ainsi l’activité des ressourceries s’organise autour de 4 pôles : collecte des encombrants ; tri, valorisation et remise en état ; revente des objets ; sensibilisation et échanges. Les ressourceries sont des équipements d’avenir sur le territoire, que les politiques de développement durable devraient inclure dans leurs réflexions. Maillon manquant dans la chaîne de traitement de déchets, elles la soulage de tonnes supplémentaires de déchets tout en offrant une nouvelle vie à quantité d’objets. L’idée est simple, il suffit de la mettre en œuvre en créant un point de rassemblement et de tri. Les ressourceries sont un point d’ancrage sur le territoire, créent une activité non délocalisable et fortement créatrice de lien social. Lieu de partage de savoir-faire et d’idées de réemploi, elles ne sont pas un simple vide-grenier ou une brocante.

Gérée par des habitants, la ressourcerie gagne en souplesse vis à vis d’une structure publique classique : par exemple la collecte auprès des particuliers est très réactive, chaque salarié est juge pour estimer les prix de vente, sans que des hiérarchies et des réglementations tatillonnes ne viennent alourdir le processus. Pour celle de Felletin, l’autogestion en moins ce serait aussi une bonne partie de l’esprit du lieu qui partirait à la poubelle.

roue


Plus d’infos :

4 Commentaires

  1. Bonjour .Je n’ai pas trouvé les horaires d’ouverture.
    Merci.

    • On peut les trouver ici : https://courtcircuitfelletin.wordpress.com/contact/

      De mai à fin septembre :
      La boutique et le hangar sont ouverts:
      le mercredi après-midi de 15h à 19h00
      le vendredi de 9h30 à 13h et de 15h à 19h00
      le samedi de 14h à 18h

      De octobre à fin avril :
      La boutique et le hangar sont ouverts:
      le mercredi après-midi de 15h à 18h
      le vendredi de 9h30 à 13h et de 15h à 18h
      le premier et le troisième samedi de chaque mois de 14h à 18h

  2. bonjour, prenez vous les disques vinyl?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *